• La ville s’appelait Mouang Song et a été rebaptisée Vang Vieng en 1890 par le Français. La ville est un lieu de villégiature très apprécié des gens de Vientiane. De nombreux hôtels s’y sont construits depuis 1995. Le soir, il y a beaucoup d’animation en ville et les activités sont nombreuses : tubing, radeaux, quads, balades en montgolfière, en pirogue, escalade. En 2012, le gouvernement a fait fermer des bars car il  y avait beaucoup de nuisances et on déplorait de nombreux décès lors des descentes en tubing.

    Le roi Phra Nha Phao de Phai Naam a été mis dans une cage et a demandé à mourir dans son village mais il est mort en route. Son corps a été jeté dans la rivière Di (=bon). Le nom de la rivière a été changé en Nam Song ( = eau, cage)

    Nous commençons la journée par la visite des grottes Tham Chang. Pour accéder aux grottes, il faut traverser un petit pont sur la rivière Nam Song

    Van Vieng

     

    Van Vieng

    Van Vieng

     

    Van Vieng

    puis grimper, toujours grimper, 150 marches seulement cette fois mais les marches sont hautes.

    Van Vieng

    La grotte s’enfonce sous terre, elle est assez bien éclairée mais par endroits, nos lampes électriques sont fort utiles. La grotte s’étend sur 4 km mais n’est éclairée que sur 800 m. Les grottes ont servi d’abri aux gens contre les bandits chinois puis contre les communistes.

    Van Vieng

    Van Vieng

    Van Vieng

    Van Vieng

    Van Vieng

    Van Vieng

     

    par une trouée, nous avons une belle vue sur la rivière

    Van Vieng

     

    Van Vieng

    Van Vieng

    Van Vieng

    Van Vieng

    des petits autels

    Van Vieng

    Van Vieng

     


    2 commentaires
  • Un petit jeu (je pense à Chantal et Élisa) : saurez-vous mettre un nom sur ces sites naturels et monuments? clic sur la photo pour la voir en plus grand. Le tableau se trouve au restaurant Sara KOkhoun, près de Phou Khoun, entre Louang Prabang et Vang Vieng.

    Au Laos

     


    5 commentaires
  • La route est longue...

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    On s’arrête à Phou Khoun pour déjeuner (à 138 km du départ). Nous avons parcouru 38 km en une heure. Phou Khoun est au carrefour de plusieurs routes : une qui va vers la plaine des Jarres, une vers Vientiane et une vers Louang Prabang.

    les toilettes :

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

     

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    Nous déjeunons au restaurant Sara Kokhoun. C’est une ancienne fumerie d’opium française. La vue sur la montagne Chao (2000 m) est superbe.

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

     

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    c'est bientôt le Nouvel An chinois :

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    Village : crevettes, taupes, boas, ragondins, singes, écureuils, bile de cerf, de taureau, d’ours (pour avoir de la force), couenne de porc-épic. Ces animaux sont protégés. Ils les cachent quand les étrangers arrivent et les photos sont interdites. Alcool de riz dans des bouteilles de récupération. Vers du cocotier. Nids de frelons asiatiques (les larves sont cuites ) la vapeur). 

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

     

    une petite bête dans l'alcool :

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

     

    taupes ? 

     

     

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

     

    poche de fiel de cerf

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    nid de guêpes :

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

     

    Un autre village près du rocher Phatang. Rivière Nam Song avec petit pont. Temple (gardiens kinnara et Kinnari). Le toit du temple principal est orné des 7 fleurs du ciel sur 5 parasols. Ce sont les 5 préceptes.

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

     

    la pharmacie :

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

     

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

     

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

     

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    rivière poissonneuse :

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    relief karstique :

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    difficile à lire :

    De Louang Prabang à Vang Vieng (2)

    Nous arrivons enfin à Vang Vieng, petite ville de 25 000 habitants sur les bords de la Nam Song. Notre hôtel donne sur la rivière et les montagnes karstiques et il nous faudra traverser la rue pour aller dîner au restaurant indien. La ville a une réputation sulfureuse : les bars pullulent, la drogue circule (pourtant interdite au Laos) mais il semble que cela soit maintenant plus calme. Une activité (le tubing) consiste à descendre la rivière sur de grosses chambres à air gonflées et à s’arrêter fréquemment dans les bars le long de la rivière. Pour nous, rien de tout cela : le lendemain, nous descendrons la rivière en pirogue à moteur, nous visiterons les grottes Tham Chiang.


    3 commentaires
  • Mercredi 25 janvier

    Réveillés de bonne heure par le chant du coq, nous nous apprêtons à quitter l’hôtel. Taï, le chauffeur, arrive avec une demi-heure de retard et se trouve dans l’obligation de faire demi-tour dans la grande rue devant l’hôtel. Immédiatement, les policiers arrivent car il est interdit de circuler dans Louang Prabang en voiture après 8 h du matin. Contrôle des papiers qui ne sont pas à jour. Nous repartons enfin après avoir payé une amende. Il nous faudra parcourir 230 km jusqu’à Vang Vieng. En quittant la ville, Taï klaxonne pour demander aux esprits de nous protéger sur la route.

    Le car est un peu vétuste mais il y a des bouteilles d’eau à volonté dans la glacière.

    Nous empruntons la route 13 du sud, construite par les Français en 1930. Elle est goudronnée depuis 20 ans. Nous nous arrêtons aux toilettes (2000 kips) dans des villages reconstruits aux frais de l’État car les anciens ont été inondés suite à la construction d’un barrage.

    arrêt à une station essence :

    animaux de compagnie ou destinés à la table ?

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

    Le long de la route, on voit des roseaux en train de sécher. Les khamu enlèvent les graines pour en faire des balais. 1 kg de roseaux est vendu 5 à 6000 kips et on peut faire 3 balais et demi. Un beau balai coûte 14000 kips.

    Plus loin, des enfants vendent des taupes vivantes. On les consomme en soupe, en rôti, ou farcies dans le bambou.

     

    Village Salaviewkio Muang. Le village s’étire tout au long de la route. Nous le traversons et remontons dans le car à la sortie.

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

     

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

    figuier sauvage :

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

    des enfants attendent le bus pour aller à l'école :

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

    le syndicat des femmes lao :

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos

    De Louang Prabang à Vang Vieng au Laos


    3 commentaires
  •  Lors de notre séjour à Louang Prabang, une cérémonie du baci a été organisée en notre honneur chez M. Saï.

    La cérémonie du baci

    Cette cérémonie populaire, appelée aussi Soukhouane, est pratiquée chez les Lao des plaines (pas chez les Hmong) dans les circonstances de la vie quotidienne (naissance, mariage, obsèques, maladie, voyage…). Elle consiste à faire revenir dans notre corps une ou plusieurs des 32 âmes (les khouanes appelées aussi énergies) que possède tout être humain. Or, ces âmes ont tendance à s’en aller et peuvent s’égarer dans des mauvais lieux, ce qui causera des maladies.

    Devant nous, sur un plateau d’argent (le phakhouan) se trouvent des cônes en feuilles de bananiers, des baguettes autour desquelles sont noués les fils de coton, des fleurs orange et blanches, des billets de banque, de la nourriture (agrumes, galettes de riz, gâteaux, alcool…)

    La cérémonie du baci

    Nous plaçons une écharpe de coton (le liant) sur l’épaule gauche.

     

    La cérémonie du baci

    Pendant que l’officiant psalmodie en sanskrit, il faut placer les mains jointes au milieu de la poitrine. L’officiant s’adresse aux divinités puis aux âmes pour leur demander de revenir.

     « Revenez dès aujourd'hui, âmes qui êtes allées naître dans le village inhabité, chez les serpents à deux queues, chez les déesses à deux chignons ;
    Ne vous attardez pas en chemin, ni chez les Phi, ni dans les montagnes ;
    revenez dans votre maison, votre maison bâtie en planches lisses, couverte de drue paillote, dont les pilotis et les charpentes ont été traînés par de grands éléphants;
    Revenez dans cette vaste demeure où vous ne manquerez de rien, où ne vous maltraiteront ni oncles, ni parents, où tous vous aimeront comme or, et vous chériront comme pierres précieuses ;
    Revenez, placez-vous devant le phakouan et restez chez vous désormais. »

     Puis l’officiant nous souhaite en sanskrit de faire un bon voyage, d’être en bonne santé  et de dire autour de nous que le Laos est un beau pays.

    L’officie noue un fil de coton autour du poignet de chaque invité. Puis les autres personnes Lao font de même. Nous avons une douzaine de fils de coton autour de chaque poignet. Il faut tendre le poignet pendant qu’on nous noue le fil et l’autre main est levée. Chacun nous chuchote ses meilleurs vœux. Il faut garder ces fils au moins trois jours. Ensuite, on peut les enlever mais en les dénouant, sans les couper.

    La cérémonie du baci

    La cérémonie du baci

    Puis on nous passe le plateau de friandises (gâteau de riz gluant à la noix de coco cuit dans des feuilles de bananier, banane, ) et on nous offre un petit verre de lao lao (alcool de riz) et une fleur de frangipanier.

    La cérémonie du baci

     

    La cérémonie du baci

     

    La cérémonie du baci

    Nous prenons ensuite place à table pour un bon repas (bambou farci à la viande de porc)

    La cérémonie du baci

     

    et un spectacle de danses ; la danse du frangipanier (n° 2),

    La cérémonie du baci

    La cérémonie du baci

    la danse des Hmong (n°3),

    La cérémonie du baci

     

    La cérémonie du baci

    La cérémonie du baci

    la danse de la guerre entre Rama et Râvana (n°4), le petit musicien devient danseur

    La cérémonie du baci

     

    La cérémonie du baci

    La cérémonie du baci

    La cérémonie du baci

    La cérémonie du baci

    La cérémonie du baci

    La cérémonie du baci

    La danse des minorités (n°5 : à gauche les Lao des versants des montagnes, au milieu : les Lao des plaines, à droite : les Hmong)

      

    La cérémonie du baci

    fin du spectacle :

    La cérémonie du baci

    l'officiant rappelle les âmes

     

    la danse des Hmong

    la danse de Rama et Râvana


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique