• Mon premier ouvrage en cartonnage a été ce porte-carnets, c'est le site de Jacotte http://jacotte.over-blog.net qui m'a donné l'idée de mettre la photo du mien. Très facile à faire avec de la cartonnette et du papier toilé ou non. Le crayon est habillé et collé avec du scratch. Pour davantage de solidité on pourrait mettre des coins en métal, je traîne ce carnet depuis plus de deux ans et il commence à s'abîmer.

     


    1 commentaire
  • La fille d'un de mes ancêtres est morte tragiquement en 1692. Louis Viet était la fille de  Louise Viet, fille de Nicolas, vigneron, dit l'Aisné, dit aussi de Nogent, et Louise Sylvestre.

    Elle était née le mardi 14/10/1670 à Nogent-le-Roi et avait donc 22 ans à son décès (contrairement à l'acte où il est écrit qu'elle avait 19 ans, mais les erreurs d'âge étaient fréquentes à cette époque)

    Elle est donc décédée le dimanche 17/02/1692 à Nogent le Roi

    J'ai recopié les deux actes dans le registre conservé en mairie et aux Archives départementales

    Archives communales (acte ci-dessus)  Le dimanche 17 jour de feburier a esté enterrée dans le cimetière de ceans Louise Viet fille de Nicolas Viet vigneron et de Louise Sylvestre ses père et mère. Elle est morte aagée de 19 ans et un peu plus on peut dire de cette pauvre fille emportée par une mort violente qu?elle a passé par le feu et par l'eau car l'an passé elle tomba dans le feu le 16 feburier et cette année elle est tombée dans l?eau le 16 feburier ou elle a esté etouffée ces deux grands accidents que la prudence humaine n'avait pu prevoir lui estant arrivez par un mal caduque qui la prenait de temps en temps ; à ses funérailles ont assisté son père ses frères, Pierre Bouchard oncle, Pierre Roger aussi oncle, Nicolas Viet cousin germain Jean Viet et Pierre Aubin aussi cousins

    signé : Viet ; Bouchard ;N Viet ; Pierre Aubin ;André Lelarge ;L Bouchet (le curé)

     

    Archives départementales (double du greffe) Le dimanche dix sept feburier a esté enterré dans le cimetière de la paroisse Louise Viet fille de Nicolas Viet et de Louyse Sevestre  ses père et mère elle est morte aagée de 19 ans et décéda par une mort fascheuse qui est l'eau laquelle tomba dans la rivière a esté etouffée des eaux sans avoir peü etre secourue auquel convoy ont asssisté comme témoins Louis Viet son père, ses frères, pierre Bouchard oncle, Pierre Roger aussy oncle, Nicolas Viet cousin germain Jean Viet et Pierre Aubin aussy cousins

    A noter que le père est nommé Nicolas et plus bas Louis (en fait il s'agit bien de Nicolas, Louis Viet est le grand-père de Louise)

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Aujourd'hui c'est la Chandeleur le 2 février (c'est-à-dire 40 jours après Noël). J'ai trouvé dans un registre de la série B (B638) aux Archives départementales de Chartres cette histoire de charivari dans les rues de La Loupe (Eure-et-Loir) en 1752

    Le 2 février 1752, Marie Louise MINERAY, Louise PASSARD et  Jeanne COCHON, filles demeurant à La Loupe furent choisies pour quêter pendant deux ans. L’argent récolté devait servir à acheter de la cire pour faire des cierges destinés à être mis devant l’autel de la Vierge le jour de la Chandeleur et les dimanches et fêtes. On les appelait les filles de la Chandeleur. Le vicaire se donna la peine de se rendre, en surplis et avec le clergé et la croix, en la maison où les quatre filles étaient assemblées. Il les conduisit à l’église. Avant la grand messe, elles se placèrent devant le grand autel, un cierge à la main et on fit la même chose avant les vêpres.

     A l’issue des vêpres, les filles se rendirent dans une maison située rue du Bouillon où elles voulaient souper ensemble et ensuite prendre un divertissement honnête suivant la coutume. Une multitude de grands et petits garçons tirèrent leurs hardes, jetèrent de la boue sur leurs habits, criant de toutes leurs forces après elles. Ils se tinrent devant la maison, faisant de pareilles dragonnades jusqu’à cinq heures. "N'est-ce pas là une dérision à la religion". Sur les neuf heures du soir, après que les filles eurent soupé, elles voulurent prendre un peu de récréation avec un violon. Plusieurs honnêtes gens allèrent danser et voulaient les voir danser. Louis CHASSEVANT, journalier, âgé de 21 ou 22 ans, sans père ni mère, et Gabriel ROJE, marchand de chevaux, vinrent avec une troupe de grands et petits garçons devant la porte où se trouvaient les filles, faisant du bruit avec des poëlons, criant à haute tête, jetant de grosses pierres contre la porte. Ceux qui étaient dans la maison ouvrirent la porte pour éviter qu’elle fût cassée et leur demandèrent s’ils voulaient entrer. Ils refusèrent et continuèrent leurs insultes.

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Sur le site de Laëtitia (http://barthelezin.over-blog.net)  j'ai découvert l'idée de échevette :

    Je vous recopie donc son idée :

    "Donc j'ai eu l'idée d'une petite grille, à monter en badge ou en porte-clés par exemple, pour faire collectivement notre "coming-out brodesque". Je m'explique : si vous en avez le courage, vous arborez fièrement ce badge sur votre manteau lorsque vous faites vos courses, allez au bureau ou chercher vos enfants à la sortie de l'école et si vous trouvez quelqu'un qui porte le même, bingo !, vous savez que vous avez la même passion ! Plus discrètement, vous l'affichez à l'entrée de votre maison ou en faites un porte-clés pour votre bureau. Si vous avez un blog qui ne traite pas de broderie, vous pouvez, vous aussi, mettre dans un petit coin cette image pour informer tout le monde que vous brodez de temps en temps. Et pour les brodeuses blogueuses, je les remercie d'avance si elles désirent relayer cette opération. Et toutes, prenons aujourd'hui le même engagement (envers nous-mêmes), ne plus jamais cacher que nous aimons broder, car nous sommes des milliers (millions ?) dans cette situation et dans presque tous les pays du monde. "

    comme vous voyez j'ai mis le badge sur le sac que j'emporte aux réunions de notre asso "Un point par ci, un point par là", ce sac a été acheté il y a 18 mois et attend toujours ses broderies !

    Si vous voulez la grille, allez sur le blog de Echevette et vous la trouverez facilement

    Voici le lien vers son blog: http://echevette.over-blog.com/

     


    votre commentaire
  • Je me suis inscrite au petit jeu entre brodeuses proposé par Laëtitia ; je recopie son texte :

    "je me propose d'envoyer dans un délai de 6 mois un petit cadeau brodé aux 5 premières personnes qui me laisseront un commentaire sous cet article, à condition qu'à votre tour vous rentriez dans la chaîne en postant le même article dans votre blog et en envoyant dans les 6 mois suivants un objet brodé aux 5 premières personnes qui laisseront un commentaire sous votre article...

    Si vous êtes partant(e)s, laissez un commentaire sur cet article, et ensuite pensez à m'envoyer en privé votre nom et votre adresse si je ne les connais pas (Cliquez sur "Contact" tout en bas de la page pour m'envoyer un message, ne les mettez pas dans le commentaire)."

    Alors avis aux amateurs (trices) !

    allez voir sur le blog de Laëtitia :

    http://barthelezin.over-blog.net


    1 commentaire