• Une exposition des tableaux de Courbet aura lieu au Grand-Palais du 10 octobre au 28 janvier.

    Il y a quelques années nous sommes allés à Ornans (Doubs), petite ville surnommée "la petite Venise de Franche-Comté"

    Courbet est né à Ornans en 1819 et a peint de nombreux paysages de la région ("La source de la Loue") ou des scènes de vie ( "un enterrement à Ornans")

    La maison où Courbet est né est transformée en musée. Nous avons également suivi un chemin qui présente les paysages peints par Courbet (lui, y allait en charrette tirée par un âne). Des panneaux présentent quelques explications et des reproductions de tableaux correspondant aux différents paysages. 10 km.

    Courbet fut un des élus de la Commune en 1871 et il proposa le transfert de la colonne Vendôme (symbole des guerres napoléoniennes) aux Invalides. Finalement la Commune décida de l'abattre au lieu de la déboulonner. Après la semaine sanglante, Mac-Mahon la fit restaurer aux frais de Courbet (323 000 francs). A noter qu'un tableau de Courbet se vendait 15 000 francs soit 10 ans du salaire d'un ouvrier ! Courbet s'exila en Suisse où il mourut en 1877.


    1 commentaire
  • Des oignons de tulipes achetés en supermarché. Ils ont bien donné, mieux, hélas, que les oignons de tulipes noires que nous avions achetés dans le parc de Keukenhof en Hollande. Ils ont disparu dans les profondeurs de la terre, deux ou trois tulipes sont sorties la première année puis plus rien ! Celles-ci résisteront-elles ? En revanche, j'ai des tulipes rouges qui ont plus de 30 ans ! les oignons restent en terre d'année en année.


    votre commentaire
  • La vingtième abonnée est annick.bedon. Peut-elle m'envoyer son adresse postale pour envoi d'un petit quelque chose ? (clique sur le petit chat en haut à gauche)

    Et mon mari, de sa main innocente, a tiré au sort parmi les derniers inscrits : c'est jack015. Qu'il m'envoie également son adresse !

     

     


    1 commentaire
  • une petite photo de mes c?urs de Marie (on dit aussi c?urs de Jeannette) avant qu'ils ne fanent. Il y en avait autrefois dans le jardin de mon grand-père.

    Le vrai nom est decentra spectabilis. Je l'ai plantée au soleil, alors que c'est une plante de mi-ombre, je vais essayer d'en mettre un autre pied à mi-ombre.

     


    2 commentaires
  •  J'espère que mes giroflées seront contentes de se voir sur ce blog et que cela leur donnera du courage pour pousser et se multiplier ! il est vrai qu'elles sont à l'ombre et envahies par la verveine odorante (odeur de citron)

     

    Rosa Holt a écrit "Giroflée, girofla", une très belle chanson anti-militariste en 1935 (peu après l'accession au pouvoir d'Hitler), j'aime beaucoup l'interprétation d'Yves Montand; cliquez ici pour avoir les paroles et la musique (cliquez en haut à droite)

    et voici un poème de Robert Desnos

    Clous de girofle et giroflée,
    Giroflée à cinq feuilles,
    Sire Nicolas nous accueille,
    Coiffé d'un chapeau huit reflets,
    Dans son jardin de Viroflay,
    Clous de girofle et giroflée.

    (Chantefables et Chantefleurs)


    2 commentaires