• A la fin de la visite du jardin du Noyer à Malesherbes (voir autre article), le propriétaire a donné à Françoise une onagre.
    L'onagre est aussi un âne sauvage d'Inde, qui pourrait être une sous-espèce de l'hémione. (vous savez, les hémiones du "carnaval des animaux" de Saint-Saens)
    C'est aussi un angin de siège, type catapulte.
    Mais Françoise ne plantera dans son jardin qu'une jolie plante sauvage, à fleurs jaunes. Les grands-mères, au Québec, en faisaient des tisanes.
    Pour voir cette fleur, cliquez ICI

    1 commentaire
  • les derniers travaux de l'année
    à l'huile :
    huile-pots.jpg

    au pastel :
    pastel-pivoine.jpg

    12 commentaires
  • Voici quelques photos du jardin de l'école maternelle qui participe au concours des écoles fleuries. Dans le jardin d'agrément vous reconnaîtrez des pieds d'alouette, des plantes aromatiques, des fuchsias, des asters, des gaillardes, des alstroemerias, des oeillets

    A côté le jardin potager, avec des poivrons, des fraises, des pommes de terre....

    Les enfants ont semé ou bouturé, ils ont desherbé.... Beau travail.


    2 commentaires
  • Le soleil a brillé au début de la fête de famille, le temps de l'apéritif. Mais après, quel déluge ! Il a plu tout l'après-midi. Pendant que les adultes prenaient l'apéritif, les enfants (et le chien !) jouaient au foot, les sacs à main, sagement rangés, attendaient sur le canapé et les clubs de golf, délaissés par leur propriétaire, ronchonnaient sans doute...


    votre commentaire
  • Je viens de lire l'article de Mamijo sur son baigneur perdu. J'ai un peu honte de lui montrer le mien mais cela fait un moment que je voulais faire un article sur mon baigneur. C'est une voisine de mes parents qui me l'avait offert quand j'avais 2 ans. Je ne sais plus comment il s'appelle, Michel je crois. C'est un baigneur en celluloïd SNF de 50 cm, la taille d'une bébé ! Quand j'avais 8 ans, je lui cousais des vêtements. Il a des yeux riboulants avec des cils. 
    Je l'ai retrouvé il y a deux ans au fond d'un placard. Il avait le crâne fendu (lequel de mes frères a fait ça ? pas toi, Didier ?). J'ai essayé de le recoller. En vain et cela n'a fait qu'augmenter le mal car il y a des traces de colle. Je l'ai donc donné à réparer dans une clinique de poupées (il m'a fallu 6 mois pour le récupérer). J'ai fait faire aussi une barboteuse mais elle est beaucoup moins jolie que celle qu'il avait et que mémé Dédée, la couturière qui nous faisait nos vêtements et qui m'a appris à coudre lui avait confectionnée en tissu vert d'eau satiné. 
    Je n'ai jamais eu de poupée.
    Maman en avait une qu'une dame lui avait offerte en 1920. Mais son grand frère lui avait dit "mets la sur mon cheval" et la poupée en porcelaine s'est cassée et est tombée. Maman a beaucoup pleuré et sa mère n'avait pas d'argent pour la lui remplacer. baigneur.JPG


    6 commentaires